Pixel-Plongee.Fr

 

Caramassaigne Coté des Impériaux :


La note du site :  /5

Niveau Requis : Niveau III
Type : Tombant
Profondeur Minimale :  -25 Mètres
Profondeur Maximale :  -55 Mètres


Description :

En mouillant dans la petite calanque de la pointe Caramassaigne, vous vous immergez le long de la pointe sud. Jusqu'à 25m, avant que les premières gorgones apparaissent, le site est assez désertique. Par contre, dès que le tombant commence, l'ambiance verticale est magnifique jusqu'au sable.
La quelques cavités abritent mostelles, langoustes et corail. Il est inutile de dépasser le pied du tombant pour séloigner vers le sud. Le retour serait trop dangereux en raison des courants. Remontez tranquillement le long de la paroi au milieu des superbes gorgonnes rouges.
A 32m, un vieux filet concretionné se fait peu à peu oublier. Les paliers se font dans la calanque, où un petit mérou craintif habite dans un trou à gauche.

Abritée par Mistral ! Interdite par Vent d'Est

Coordonnées GPS du Site : voir Carte

Photos du site :

Les belles Gorgonnes

Présentes sur tous les murs rocheux qui composent ce tombant .

Le saviez vous ? Les gorgones (Gorgonacea), parfois appelés coraux cornés ou coraux écorce, sont un ordre de coraux, vivant sous forme de polypes coloniaux sessiles. L'ordre compte environ 1 200 espèces, qui se rencontrent dans toutes les mers tropicales et subtropicales. Ces coraux ne cultivent pas de zooxanthelles, et n'ont donc pas besoin de soleil pour croître. La colonie est en forme d'éventail, souvent de couleurs vives (rouge, jaune, violet). Le squelette est formé d'une substance souple et dure, la gorgonine. Comme les coraux, les gorgones sont généralement fixées à des substrats durs, mais certaines espèces peuvent se trouver sur des fonds de sable ou de boue. Chaque polype possède 8 tentacules qui filtrent le plancton et le consomment. Ces coraux ne cultivent pas de zooxanthelles symbiotiques dans leurs tissus, contrairement aux Scleractinia, et n'ont donc pas besoin de lumière pour se développer, ce qui approfondit considérablement leur habitat potentiel. Pour la même raison, ils ne poussent pas en direction du soleil mais perpendiculairement au courant, de manière à filtrer un maximum de flux d'eau pour augmenter les chances d'attraper le plancton.