Pixel-Plongee.Fr

 

Le Ker-Bihan :


La note du site :  /5

Niveau Requis : Niveau III
Type : Epave de Chalutier
Profondeur Minimale :  -50 Mètres
Profondeur Maximale :  -56 Mètres


Description :

Le 23 janvier 1918, le Ker-Bihan va connaître le même sort que la Drôme. Le sous-marin allemand U.C. 67, mouilleur de mines, s’est introduit dans la baie marseillaise, laissant derrière lui ses engins de mort.
Le Ker-Bihan, tout comme le Lagoubran, participe à une opération de dragage de mines, quand il en heurte une et sombre.

Le site est exposé à tous les vents. La visibilité est fonction des conditions météo : de très bonne à nulle.
Le petit chalutier, d'une longueur d'environ 30 mètres, peut-être visité en une seule fois.
La proue, les portiques de chalutage ont résisté à l’explosion. En se dirigeant vers la poupe, on peut admirer ce qui fut la cabine dont seule subsiste l’armature.
La salle des machines a elle aussi résisté à la déflagration. Sur bâbord, couchée sur le sable, repose la cheminée du Ker-Bihan. La poupe n’est plus qu’un enchevêtrement de tôles et ferrailles en tout genre
C’est la moins belle des 3 épaves regroupées sur cette zone.

A faire par temps calme , sécurité en surace obligée !

Coordonnées GPS du Site : voir Carte

Photos du site :



Le KER-BIHAN

Le Ker-Bihan était un chalutier à vapeur d'une 30aine de m de long. En 1914 il est réquisitionné et est transformé en dragueur de mines. Le 23 janvier 1918 le navire saute sur une mine qui pulvérise sa poupe, on dénombrera 14 victimes. A noté que le Ker-Bihan a coulé le même jour que la Drôme et jusque à quelques "encablures" de celle-ci par 55m de fond.